www.ivanbassodailyblog.com

Blog officiel français Ivan Basso

Altre 2014


Résultat Giro dell'Emilia : Rebellin, la quarantaine rugissante

matmohoric0.jpg

En cette automnale samedi se déroulait le Giro d’Emilia, avant-dernière épreuve du calendrier italien. La course, longue de 200 km, partait de Bologna. Et dès l’entame, après 9 km, il y a eu du mouvement, avec la formation d’une échappée composée de vingt-deux coureurs. Mais le peloton n’entendait pas leur laisser de l’espace et ils ont réintégré le peloton au km 56. De nombreux coureurs ont alors tenté leur chance mais ils sont trois à être parvenus à se détacher : Gianfranco Zilioli de l’Androni-Venezuela, Sergey Firsanov de la RusVelo et Jacques Janse Van Rensburg de la Mtn-Qhubeka. Cette fois-ci le peloton ne s’est pas tout de suite organisé et ils ont pu prendre du champ libre, avec une avance maximale de 7mn35s. Mais dès les premières pentes du San Luca, Firsanov n’a pu suivre le rythme. 

Ils sont alors restés deux aux commandes, pris en chasse par sept autres coureurs, avec les deux équipiers d’Ivan, Davide Formolo et Davide Villella, ainsi qu’Angel Madrazo de la Caja Rural, Francesco Manuel Bongiorno de la Bardiani-CSF, Franco Pellizotti de l’Androni-Venezuela, Davide Rebellin de la CCC Polsat et Louis Meintjes de la MTN. Le final d’étape a été plein de suspense, avec Zilioli qui est resté seul à l’avant et qui a dû lutter face à ses poursuivants. Malheureusement il a vu ses rêves de victoires s’envoler alors qu’il ne restait plus que deux kilomètres à parcourir, suite à une attaque de Madrazo. Mais la bonne banderille a été plantée par Rebellin…43 ans. L’italien est remonté sur Madrazo et s’en est allé chercher la victoire. Pellizotti a pris la troisième place.

Ivan, après avoir travaillé pour son équipe, a quitté la course, comme plus de 90 autres coureurs.

 

Demain journée d’intense émotion pour Ivan (dossard 11), avec son ultime rendez-vous sous les couleurs de la Cannondale, au Gran Premio Beghelli.

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!


11/10/2014
0 Poster un commentaire

Présentation Giro dell'Emilia et GP Beghelli

GBB.jpg

Ce week-end sera placé sous le signe des dernières pour Ivan. Ce sera en effet ses dernières compétitions de la saison et ses dernières courses avec le maillot de la Cannondale. Demain Ivan (dossard 11) sera au départ du Giro dell’Emilia, qu’il avait remporté en 2004 devant Francesco Casagrande et Rinaldo Nocentini. Et dimanche il disputera le Gran Premio Beghelli. Pour ces deux épreuves la Cannondale, dirigée par Stefano Zanatta et Dario Mariuzzo, a réuni la formation suivante : Davide Formolo, Kristijan Koren, Paolo Longo Borghini, Marco Marcato, Matej Mohoric, Moreno Moser et Davide Villella. 

Pour la 97ème édition du Giro dell’Emilia le peloton ira de Bologna à San Luca, après 200 km. Le parcours, plat sur le début, s’élèvera ensuite, avec une première montée, celle de San Lucia, dont certains passages iront jusqu’à 10 %. La route s’élèvera de nouveau avec le Badolo. Le final sera lui aussi en montée avec le San Luca, long de deux kilomètres et avec des passages atteignant les 18 %. Les coureurs devront répéter à cinq reprises ce mur. Au 19ème Gran Premio Behgelli, le départ et l’arrivée se feront à Monteveglio. 196,3 km qui seront essentiellement parcourus en circuit. Il sera de dix tours à 12,3 km et avec la montée de Zappolino. 

Sur la chaine italienne Rai Sport 2 il sera possibile de voir un résumé de la course, à 20h.

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!


10/10/2014
0 Poster un commentaire

Résultat Giro di Lombardia : Martin, l'automne gagnant

GLB.jpg

En ce dimanche 5 octobre se disputait le Giro di Lombardia. La célèbre classiques des feuilles mortes partait de Como pour rejoindre Bergamo, après 256 km. Nombreux étaient les grands noms au départ mais la victoire est revenue à Dan Martin de la Garmin-Sharp. L’irlandais a conquis son succès à…500 mètres de l’arrivée en portant un démarrage auquel les favoris ont tardé à réagir. Et c’est avec une seconde d’avance qu’il a battu Alejandro Valverde de la Movistar et Alberto Rui Costa de la Lampre-Merida. Un final qui a été perturbé par une chute dans le dernier virage, impliquant notamment Alberto Contador de la Tinkoff-Saxo. Auparavant la course avait été animée par une échappée de onze hommes, qui ont compté jusqu’à 11 minutes d’avance, avant de se faire inexorablement reprendre. Des contre-attaquants sont ensuite sortis mais le dernier mot a donc été pour Dan Martin. 

Ivan a été distancé à l’entame de l’avant-dernière montée du Tour de Lombardie, le Ganda. Il a ensuite, comme plus de cent autres coureurs, abandonné la course.

 

 

La saison n’est pas encore tout à fait finie pour Ivan, qui disputera samedi le Giro dell'Emilia.

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!


05/10/2014
0 Poster un commentaire

Présentation Giro di Lombardia

Lombardia2014B.jpg

En ce début d’automne la saison cycliste touche à sa fin. Mais pour les coureurs il reste encore une belle occasion de briller et de terminer en beauté, avec le Giro di Lombardia. Ivan en sera, lui qui avait fini terminé sur la troisième marche du podium en 2004. La Cannondale, qui vit ses dernières courses au sein du peloton, a choisi d’aligner une équipe résolument tournée vers les grimpeurs avec : Ivan (dossard 81), Damiano Caruso, Alessandro De Marchi, Davide Formolo, Paolo Longo Borghini, Marco Marcato, Moreno Moser et Davide Villella. Les huit coureurs de la formation italienne auront sur leur chemin de costauds rivaux, car en effet le plateau de cette 108ème édition du Tour de Lombardie est très relevé. Parmi les hommes forts présents, il y aura le tout nouveau champion du monde, le polonais, Michal Kwiatkowski. Autre grand nom : Alberto Contador, vainqueur de la dernière Vuelta. Sans oublier le gagnant de l’an passé, Joaquin Rodriguez, ou encore les deuxième et troisième du dernier Tour de France, Jean Christophe Péraud et Thibaut Pinot, ainsi qu’Alejandro Valverde, Romain Bardet, Fabio Aru, Philippe Gilbert, Cadel Evans, Alberto Rui Costa, Warren Barguil.

Une participation de premier plan et les 200 coureurs s’affronteront sur un profil inédit. Le départ de la classique des feuilles mortes sera donné depuis Como et, après 256 km, l’arrivé aura lieu à Bergamo. Sur le parcours se dresseront plusieurs montées, avec tout d’abord la Madonna del Ghisallo, au km 58 (8,580 km à 6,2 % de pente moyenne et des passages à 14 %). Puis viendra le Colle Gallo (7,430 km à 6 % et des passages à 10 %), le Passo di Ganda (9,200 km à 7,3 % et des passages à 15 %). Enfin, à 26 km de l’arrivée, le Berbenno (5,500 km à 5,3 % et des passages à 10 %). L’ancien champion italien Felice Gimondi, originaire de Bergamo et qui avait remporté la course en 1966 et 1973, livre ses impressions sur le tracé : "Le Giro di Lombardia est une course très technique et ce parcours ne fait autre que le confirmer. Il est dur mais je m’attends l’arrivée d’un petit groupe avec les meilleurs. Le final permettra de montrer au monde la beauté de Bergamo". 

Le Giro di Lombardia sera à suivre en direct sur BeIN Sports, à partir de 14h30.

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!


03/10/2014
0 Poster un commentaire

Ivan : "Un seul nom : Italie"

Italia.jpg

Au soir de ce dimanche 28 septembre, le cyclisme aura un nouveau champion du monde. C’est en Espagne, à Ponferrada, que le titre va être décerné après quatorze tours de circuit et 254,8 km. Ivan, champion du monde espoir en 1998, sera lui devant sa télévision à supporter ses compatriotes italiens. La sélection de Davide Cassani aura en chef de file Vincenzo Nibali, et elle s’appuiera également sur deux coureurs de la Cannondale : Damiano Caruso et Alessandro De Marchi. Ainsi que Fabio Aru, Giampaolo Caruso, Sonny Colbrelli, Manuel Quinziato et Giovanni Visconti. Mais plus qu’un nom Ivan préfère parler d’un collectif : "Aujourd’hui tous les coureurs s’appelleront Italie". Le coeur de notre Champion battra donc cette après-midi au rythme des azzurri. 

Pour la Provincia di Varese et Alberto Coriele, Ivan nous parle de ce championnat du monde. 

 

- Ivan comment est le parcours de Ponferrada ?

Je ne l’ai pas testé, mais j’ai suivi l’approche à ce mondial et c’est un tracé qui se prête beaucoup à l’interprétation de la course de la part de diverses équipes nationales. Cela dépendra beaucoup de comment le peloton affrontera les deux premiers tours de courses. Sur cette base, au rythme qui sera imposé, le final se décidera. Si la course se fera difficile, les sprinteurs seront mis hors-jeu. 

 

- Ivan un pronostic ?

C’est toujours difficile de faire des pronostics dans une telle course. Je ne suis pas bon avec les pronostics. J’ai mes idées en tête mais je ne veux rien dire, car souvent je porte malheur. J’espère vivement qu’un italien gagnera. Comme nous tous d’ailleurs.

 

- L’équipe d’Italie présente parmi les titulaires deux de tes équipiers à la Cannondale : Damiano Caruso, récent dixième de la Vuelta, et Alessandro De Marchi. En plus de Davide Formolo qui est parmi les réserves. C’est un signe que durant la saison un bon travail a été fait.

Bien-sûr que la Cannondale a fait un bon travail. Ensuite nous verrons quel rôle les garçons auront durant la course. Je pense qu’ils feront un bon mondial, également parce que pour définir bonne une telle course tu ne dois pas forcément gagner. Si tu travailles bien pour tes équipiers, tu as couru excellemment : l’important c’est de tout donner. Et je suis sûr qu’ils le feront, quel que soit le résultat final.

 

- Quels conseils leur donnerais-tu ?

Je ne me sens pas de donner des conseils, la Nazionale n’en a pas besoin, et de nombreuses fois ils ne servent pas. J’ai beaucoup d’amis à l’intérieur du groupe de la Nazionale, avec quelques-uns nous nous connaissons depuis longtemps et nous échangeons des opinions. Mais ça vaut surtout du point de vue psychologique. Car l’équipe sait très bien quoi faire, le commissaire technique Cassani a les idées claires lui aussi. Ils savent parfaitement comment se diriger sans mes conseils. 

 

- Le mondial pourra également réserver des surprises, ouvrir la route à d’éventuels outsiders. 

Il ne faut pas penser à une surprise individuel, espérons qu’à surprendre ce soit l’Italie. Pour chaque coureur, aujourd’hui le nom sera Italie. Ils devront courir pour le maillot qu’ils endossent. Il sera important qu’ils raisonnent pour l’équipe et non pour eux-mêmes. 

 

- Le mondial sera une des dernières courses de Cadel Evans, qui a votre âge et qui a été votre adversaire, avec notamment le tête à tête inoubliable sur le Zoncolan en 2010. En février, après le Tour Down Under, chez lui en Australie, il descendra définitivement de vélo. 

Je respecte le choix de Cadel, à 37 ans un coureur doit ressentir à l’intérieur ce qu’il veut faire de son futur. Il a énormément gagné et il a beaucoup donné. Lui et moi nous avons eu des approches différentes, des carrières différentes. Moi j’ai décidé de continuer dans un rôle différent, dans lequel je me vois parfaitement. 

 

 

http://static.blog4ever.com/2014/01/760959/artfichier_760959_3691994_201404272317571.png

 

- Ivan come è il percorso di Ponferrada ?

Chiaramente non l’ho provato di persona, ma ho seguito l’avvicinamento ed è un disegno che si presta molto all’interpretazione della corsa da parte delle varie nazionali. Molto dipenderà da come il gruppo affronterà i primi due terzi di gara. In base a questo, al ritmo che verrà imposto, si deciderà il finale. Se la corsa si farà dura, i velocisti saranno tagliati fuori.

 

- Ivan un pronostico ?

È sempre difficile fare pronostici in gare così. Non sono bravo con i pronostici, ho le mie idee in testa ma non voglio dire nulla, perché spesso mi espongo e porto sfortuna. Spero vivamente che vinca un italiano, come tutti noi d’altronde.

 

- La squadra azzurra presenta tra i titolari due tuoi compagni alla Cannondale, Damiano Caruso, decimo alla Vuelta, e Alessandro De Marchi, oltre a Davide Formolo tra le riserve. Segnale che durante la stagione è stato fatto un buon lavoro. 

Certo che la Cannondale ha fatto un buon lavoro, poi vedremo che ruolo avranno in corsa i ragazzi. Penso che faranno un buon Mondiale, anche perché per definire buona una corsa così non devi per forza vincere. Se lavori bene per i compagni, hai corso ottimamente : l’importante è dare tutto. E sono sicuro che lo faranno, a prescindere dal risultato finale.

 

- Quali consigli daresti ?

Non mi sento di dare nessun consiglio, la Nazionale non ne ha bisogno, e tante volte non servono. Ho tanti amici dentro il gruppo della nazionale, con alcuni ci conosciamo da tempo e ci scambiamo opinioni. Ma sono sfumature, che possono valere più che altro dal punto di vista psicologico. Perché la squadra sa benissimo cosa fare, anche il ct Cassani ha le idee chiare. Sanno perfettamente come muoversi, senza i miei consigli.

 

- Il Mondiale potrà anche riservare sorprese, aprire la strada ad eventuali outsider.

Non è il caso di pensare alla sorpresa di un singolo, speriamo che a sorprendere sia l’Italia. Per ogni corridore, oggi il cognome sarà Italia. Dovranno correre per la maglia che indossano. Sarà importante per gli italiani ragionare per il gruppo e non per sé stessi.

 

- Il Mondiale sarà una delle ultime recite di Cadel Evans, il tuo coetaneo, e che è stato il tuo avversario con l’indimenticabile testa a testa sullo Zoncolan nel 2010. A febbraio scenderà definitivamente dalla bicicletta, dopo il Tour Down Under, la gara di casa in Australia. 

Rispetto la scelta di Cadel, a 37 anni un atleta deve sentirsi dentro ciò che vuole fare del proprio futuro. Ha vinto tantissimo e ha dato tanto. Io e lui abbiamo avuto approcci diversi, carriere diverse. Io ho deciso di continuare in un ruolo diverso, in cui mi rivedo perfettamente.

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!


28/09/2014
0 Poster un commentaire

Quatre courses, une émotion

Arrivo 5.jpg

 

Ivan sous les couleurs de la Cannondale ce n’est pas encore tout à fait fini. Notre Champion, qui a récemment disputé le Triptyque Lombard, va encore courir quatre autres courses. Tout d’abord ce sera la célèbre classique des feuilles mortes, le Giro di Lombardia, le dimanche 5 octobre. Ivan prendra ensuite la direction de la Toscane et la ville de Peccioli, pour y disputer, le jeudi 9 octobre, la Coppa Sabatini. Deux jours plus tard, le samedi 11 octobre, se déroulera le Giro dell’Emilia, épreuve remportée par Ivan en 2004. Enfin, le lendemain, à Monteveglio, en province de Bologne, Ivan sera au départ du Gran Premio Beghelli, pour une journée qui s’annonce chargée en émotion puisqu’elle marquera la fin de ses sept années au sein de la formation italienne Liquigas, devenue ensuite Cannondale. L’équipe qui lui avait offert une seconde chance, Ivan veut l’honorer jusqu’au bout. Il le disait récemment, la Cannondale aura été pour lui une vraie famille. Hier c'était le début, aujourd’hui c'est bientôt la fin, mais quelques part entre les deux, il y a ces moments passés inoubliables et à jamais dans le coeur d’Ivan et de nous tous supporters.

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!


23/09/2014
2 Poster un commentaire

Résultat Tre Valli Varesine : À Albasini le bouquet final

TVVBlog.jpg

Le Triptyque Lombard s’achevait ce jeudi par la Tre Valli Varesine. Cette 96ème édition proposait un parcours de 199,96 km entre Luino et Varese. Le début de course a été animé par une échappée de sept coureurs, avec : Alexandr Dyachenko de l’Astana, Carlos Galviz de l’Androni Venezuela, Thomas Sprengers de la TopSport Vlaanderen, Marcos Garcia de la Caja Rural, Nikolay Mihaylov de la CCC Polsat, David De La Cruz de la NetApp Endura et Giovanni Carboni de l’Area Zero. Mais les échappés n’ont pas pu résister au retour du peloton. Dans le circuit final de Varese de nombreuses attaques ont eu lieu et, à environ 15 km de l’arrivée, c’est Enrico Gasparotto de l’Astana qui a permis à un petit groupe de se détacher. Malheureusement pour l’italien il est tombé suite à une chute de Manuel Bongiorno, la route ayant été rendue très glissante par la pluie, et il n’a donc pas pu participer au match pour la victoire. Tout s’est joué entre Sonny Colbrelli de la Bardiani-CSF, Filippo Pozzato de la Lampre-Merida, Davide Rebellin de la CCC Polsat, Mauro Finetto de la Neri Sottoli, Damiano Caruso de la Cannondale, et Michael Albasini de l’Orica GreenEdge. Et c’est ce dernier qui s’est imposé, devant Colbrelli et Pozzato. 

Ivan, après avoir beaucoup oeuvré pour son coéquipier Damiano Caruso (5ème), a quitté la course. Avant le départ ce matin, au micro de Tuttobici, Ivan avait dit qu’il ne serait pas en condition pour faire un résultat sur ses terres de Varese. Voici son interview audio : 

 


 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!


18/09/2014
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :