www.ivanbassodailyblog.com

Ivan Basso Daily Blog

Ivan opéré avec succès

15 juillet 2015.jpg

"Tout va bien ! Je suis réveillé et très souriant. Je remercie le professeur Montorsi et l’équipe de San Raffaele de Milano. À très vite, mes chers amis". Un petit tweet et une photo de son épouse Micaela, pour annoncer une grande nouvelle, Ivan a en effet été opéré ce matin avec succès. L’intervention chirurgicale a permis l’ablation du testicule gauche, à cause de la présence d’une tumeur appelé "séminome". Le communiqué de l’hôpital précise que tout s’est bien passé et qu’Ivan est en excellente condition. Il rentra chez lui, à Cassano Magnago, demain. Sur la base de l’examen histologique (prélèvement de tissus) définitif, qui sera disponible ces prochains jours, il sera alors possible d’établir la nécessité ou non de soins supplémentaires. Le pronostique à long terme de ce type de tumeur du testicule est excellent. 

Dans la Gazzetta de ce matin on pouvait lire les propos optimistes de Michele Carlucci, chef du département des urgences de San Raffele, qui expliquait hier à Ivan : "Ton problème est passager et résoluble. La guérison est totale, garantie. Tu ne dois pas t’inquiéter. L’intervention techniquement dure un quart d’heure". Ivan a raconté au journaliste Claudio Ghisalberti, le calvaire morale qu’il a vécu ces dernières heures : "Le contre-la-montre par équipes a été inhumain. 32 minutes dévastantes, la plus grande souffrance de ma vie. Une douleur insupportable. Mais nous étions restés cinq et je ne pouvais pas faiblir. Je serais mort sur le vélo, mais je ne pouvais pas faiblir. Je suis arrivé halluciné, je ne voyais plus rien. Sonné comme un boxeur après un ko. Quand je suis monté dans le bus j’ai dit au docteur de l’équipe que quelque chose n’allait pas bien et il m’a accompagné à la clinique mobile du Tour. Ils m’ont fait une échographie et j’ai vu deux médecins devenir blancs comme un linge. Ils ont parlé avec notre docteur, mais en français, et je ne comprenais rien. Je me suis alarmé, mais ils me disaient de ne pas m’inquiéter. Lundi matin notre médecin a frappé à la porte de la chambre et il m’a dit que c’était nécessaire d’aller faire des examens à l’hôpital. Dès que l’urologue m’a vu il n’a pas eu de doute : tumeur. Ainsi, sec, sans détour. Mais ça n’a pas été le pire moment. Le pire est venu après l’irm. L’attente dans le service a été terrible, j’ai eu peur. Ce furent 25 minutes très dures et interminables. Si je n’étais pas tombé je ne me serais rendu compte de rien. Mais, je ne sais pas si cela a ou non un rapport, je ne m’expliquais pas mon faible rendement. J’ai toujours été un professionnel appliqué et mon rendement s’était écroulé. Inexplicable. Au Giro j’ai souffert comme un chien sur toutes les étapes, j’avais les muscles des jambes qui me brulaient tout le temps. En me renvoyant j’éprouvais même de la tendresse. Ce n’était pas possible de souffrir autant pour aller aussi doucement". 

La souffrance on l’espère ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir. Ivan a en tout cas aujourd’hui obtenu une importante et belle victoire, une partie de la montée a été franchie. Et une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, son coéquipier de la Tinkoff-Saxo, Rafal Majka, s’est ce mardi imposé dans l’étape pyrénéenne de Cauterets, une victoire qu'il a tenu à dédier à Ivan. Après plusieurs jours douloureux le soleil revient…Souhaitons à présent un excellent rétablissement à notre Champion.

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!



15/07/2015
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres