www.ivanbassodailyblog.com

Ivan Basso Daily Blog

Ivan, sportif tout terrain

TFC.jpg

 

Vélo mais pas que...Ivan est aussi un grand passionné de football. On le sait grand supporteur du Milan AC, et il a aussi des liens avec le Torino Football Club, actuellement à la septième du classement de la Serie A. Ce jeudi Ivan a assisté à l'entraînement de l'équipe Piemontaise, présidé par Urbano Cairo, qui dirige également le groupe RCS, organisateur du Tour d'Italie. Ivan a aussi retrouvé l'entraîneur Sinisa Mihajlovic et un jeune espoir cycliste, actuellement en rééducation, Filippo Ghiron. 

Voici ci-dessous la traduction de la vidéo publiée par le club. 

 

 

- Quel est le but de ta visite aujourd’hui au FC Torino ?

C’est un honneur pour moi d’être ici. Je suis un sportif qui aime les belles réalités, de tous types de sports. Et Torino est une très belle réalité, une réalité qui est en train de faire quelque chose de spécial, entraînée par mon ami Sinisa Mihajlovic et présidée par une personne, Urbano Cairo, qui aime le cyclisme. Donc il y a vraiment plein de choses qui me lient avec le Toro. 

 

 

- Renouer avec la victoire après des moments difficiles, en toi il y a un peu de ça, cette envie de ne jamais rien lâcher, de savoir souffrir et de savoir se relever. 

Oui bien-sûr, car le cyclisme est un sport d’effort, où tu dois toujours lutter jusqu’à l’arrivée. Et j’en parlais justement ce matin avec Sinisa, la beauté de cette équipe c’est son envie de lutter, de lutter jusqu’au bout. Elle a une identité bien précise, qui enthousiasme les supporteurs du Toro et les passionnés en général. Car quelqu’un qui aime le sport c’est normal qu’il regarde les belles choses et ce qu’une équipe sait transmettre. Quand une équipe joue bien et fait quelque chose de spécial, il faut savoir le reconnaître, c’est une belle chose. 

 

 

-  Giro numéro 100. On a pu voir lors de la présentation l’enthousiasme d’Urbano Cairo, président de Torino mais également de RCS MediaGroup, qui comme tu l’as dit précédemment est un passionné de cyclisme. Quel Giro ce sera ?

Ce sera un magnifique Giro pour plein de raisons. Tout d’abord parce-que c’est la plus belle course du monde dans le plus beau pays du monde. La seconde raison c’est que le président Cairo a montré avec une grande énergie lors de présentation du Giro l’envie de faire une course de plus en plus belle et spéciale. La troisième raison ce sont les coureurs qui la donneront : cette année ce sera un Giro particulièrement difficile et quand les Giri sont aussi durs il y a une grande bataille et de l’incertitude jusqu’à la fin. C’est un Giro spectaculaire qui unira toute l’Italie et tous ceux qui nous regarde. 

 

 

- En tant que Champion, double vainqueur du Giro, quelle est ton analyse sur le déroulement de la course : ce sera un Giro difficile, mais tu penses qu’il se décidera à la fin ou bien on pourrait déjà entrevoir quelque chose dès les premières étapes ?

Je crois qu’évidemment c’est un Tour d’Italie qui se décidera lors de la dernière semaine, comme toujours. Mais il se décidera entre ceux qui ne l’ont pas perdu avant. Dans le cyclisme il y a une règle très simple : dans les grandes courses comme le Tour d’Italie on ne sait pas quel est le jour décisif, celui où se décide le classement général, car tout peut arriver. Cette année Vincenzo Nibali a gagné lors de l’avant-dernière journée. Mais par contre on peut le perdre à chaque étape. Donc il  y aura un écrémage naturel entre tous les leaders et puis lors des dernières étapes de montagne on saura qui gagnera le Giro. Il sera très spectaculaire car particulièrement dur. 

 

 

- À Toro il y a un jeune champion, Filippo Ghiron, que tu as rencontré. Il voudrait devenir coureur professionnel et tu es son idole. Malheureusement il s’est blessé gravement durant un entraînement en mai dernier, lui causant une profonde lésion à la jambe droite. Tu peux lui dire quelques mots d’encouragements.

Filippo je l’ai connu ce matin avec grand plaisir. Il avait une lumière particulière dans les yeux. Il a une grande envie de retrouver l’effort à vélo et je crois que son problème, avec sa force de volonté il  l’a déjà surmonté. Il termine la physiothérapie et il réussira très bientôt à reprendre la préparation. Plus que des conseils j’ai essayé de lui donner cette envie de lutter. Car dans le cyclisme il y a des blessures et il faut savoir les surmonter. Mais dans ses yeux on voyait qu’il avait une grande envie de réagir et il est déjà prêt à remonter en selle, regagner les courses et se tourner vers le futur avec une grande ambition. 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!



24/11/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres