www.ivanbassodailyblog.com

Ivan Basso Daily Blog

Michele, un sourire s'en est allé

CM.jpg

 

Il est des nouvelles auxquelles on ne veut pas croire tant elles sont douloureuses, tant elles nous laissent sans voix. On pense d’abord que l’on va se réveiller et que tout n’aura été que cauchemar. Mais les heures passent, le jour d’après arrive, et on réalise que ce que l’on apprenait hier était affreusement bien réel : le coureur italien de l’Astana Michele Scarponi n’est plus. Lui qui venait de terminer vendredi le Tour des Alpes (anciennement Giro del Trentino), par une belle quatrième place et en remportant la première étape, a perdu la vie à l’entraînement samedi matin. Sa passion pour la petite reine était si intense, qu’à peine revenu du Tour des Alpes, il était déjà en selle ce samedi à 8h du matin pour préparer le Giro d’Italia, qu’il s’apprêtait à disputer en capitaine après le forfait de son leader Fabio Aru. Vendredi soir il avait retrouver ses trois amours, sa femme Anna, épousée en 2006 et ses deux jumeaux Giacomo et Tommaso, nés en 2012. Un bonheur qu’il avait partagé avec les supporteurs en postant une photo sur Instagram. Une merveilleuse photo, qui en quelques heures nous a fait passer du rire aux larmes. 

Sur ses terres des Marches, qu’il aimait tant, il s’en est donc allé, à 37 ans, percuté par un fourgon qui devait lui céder la priorité. Mais le conducteur a reconnu à la police ne pas l’avoir vu. Le drame a alors déclenché une avalanche d’émotion sur les réseaux sociaux, tant Michele n’était pas seulement un grand coureur, mais aussi et surtout une belle personne, toujours prête à plaisanter et à faire rire. Parmi les réactions il y a eu celle d’Ivan. Deux ans seulement les séparaient, ils avaient commencé à se côtoyer chez les jeunes, avant ensuite de se retrouver chez les pros. Ensemble ils avaient vécu l’attente du retour à la compétition, après l’affaire Puerto, et ensemble ils avaient renoué avec la gloire, lors de l’inoubliable étape d’Aprica du Giro 2010. Ce jour-là Ivan avait eu l’immense bonheur de vêtir à nouveau le maillot rose et Michele avait eu la grande joie de lever les bras. Avec Vincenzo Nibali, tous trois avaient roulé dans une entente parfaite pour creuser les écarts.

Ivan fatiguait comme tant d’autres hier à croire à cette terrible nouvelle. Dans La Provincia di Varese il rend hommage à son ancien adversaire, qui était aussi son ami  : "La sensation que j’éprouve en ce jour me rappelle quand mourut le jeune Alessandro, le jour de Noël. Quand on m’a appris la nouvelle j’ai eu du mal à croire que c’était vrai, ça me semblait irréel. Chacun à sa douleur intérieure, moi je connaissais Michele depuis très longtemps. Nous avions couru ensemble à la Zalf chez les jeunes. Nous avons également partagé des moments de souffrance, en étant les deux seuls italiens impliqués dans l’Opération Puerto. Et ensemble nous nous sommes relevés, le même jour, lors de l’arrivée du Giro 2010 à Aprica. Mon Giro fut aussi le sien, nous avons retrouvé ensemble la fierté. Tout le monde savait que c’était un garçon spécial, il avait un sourire contagieux. Il laisse un vide à sa famille mais aussi au monde du cyclisme. Il était revenu le soir chez lui après une course à étapes, et hier matin à huit heures il était déjà sur la route à s’entraîner. Cela fait comprendre qui il était, combien il nous a donné à nous et au cyclisme. Pour moi c’était un adversaire mais aussi un ami, et un papa. C’est vraiment une grande douleur. Personne n’a le coeur à faire du vélo après ce qui vient de se passer, mais c’est encore la meilleure chose à faire en son souvenir et pour lui faire un cadeau".

Michele n’est plus mais sa gentillesse, son sourire et sa bonne humeur auront marqué à jamais le coeur du peloton et des passionnés. Ciao Michele ! 

 

 

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!



23/04/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres