www.ivanbassodailyblog.com

Ivan Basso Daily Blog

Présentation Vuelta al País Vasco

Altimetria.jpg

 

Après Algarve, Paris-Nice, Catalogne, Ivan poursuit sa route aux côtés d'Alberto Contador, qui va mettre la touche finale à sa première partie de saison sur la Vuelta al País Vasco (4 au 9 avril). À son palmarès il y a trois victoires sur cette épreuve : en 2008, 2009 et 2014. L’espagnol affectionne le Tour du Pays Basque : "Je suis impatient, c’est une course qui me plait beaucoup et où je marche habituellement très bien. Il faut voir comment les jambes répondent, car après la Catalogne je me suis concentré sur le repos, les efforts commençant à se faire sentir. C’est la dernière course que je fais avant la pause qui précèdera ma préparation pour le Tour de France. Ce sera une course très difficile, car toutes les étapes sont très très exigeantes et il faudra être attentif. Le temps sera également un facteur important, les prévisions annoncent une semaine pluvieuse. Mais il faut avant tout tenir compte des rivaux. La course sera très serrée et le niveau très élevé. Ce n’est pas évident de donner des noms de favoris, car je vais sûrement en oublier. La plupart des coureurs qui étaient à la Volta Catalunya sont favoris, comme Nairo Quintana (Movistar), le vainqueur sortant de cette Vuelta, Joaquim Rodriguez (Katusha), Daniel Martin (Etixx-Quick Step), ou Fabio Aru (Astana) et les coureurs plus frais, comme Thibaut Pinot (FDJ) ou Sergio Luis Henao (Sky). Mais en vérité la liste des favoris est vaste et cette course est aussi très difficile à contrôler. Il pourrait y avoir des coureurs qui ne sont pas parmi les favoris mais qui pourraient créer une surprise. Dans notre équipe il y a eu trois changements de dernière minute en raison de blessures et maladies, à cette époque de l’année cela se produit souvent. Mais j’ai une grande équipe à mes côtés, avec beaucoup d’expérience, et nous sommes tous très motivés".

Autour du capitaine Alberto il y aura les huit coureurs suivants : Roman Kreuziger, Jesper Hansen, Sergio Paulinho, Robert Kiserlovski, Evgeny Petrov, Matteo Tosatto et Michael Valgren. Le directeur sportif Steven de Jongh détaille son effectif : "Nous avons dû faire quelques changements de dernière minute car des garçons étaient encore malades, mais nous avons construit une équipe solide autour d’Alberto, qui est vraiment motivé pour aller chercher la victoire ici. Nous avons Roman Kreuziger et Robert Kiserlovski, qui accompagneront Alberto sur les ascensions clés. Il y a aussi Michael Valgren, qui reprend la compétition après une période d’entraînement et nous espérons qu’il sera en bonne forme. Certains coureurs ont été appelés à la dernière minute donc nous devons attendre de voir comment ils seront durant les premiers jours. Sergio Paulinho revient également de blessures et nous espérons qu’il est maintenant complètement rétabli. Alberto est lui vraiment concentré sur la course et notre priorité est de l’entourer du mieux possible et de le mettre dans la meilleure position possible avant le contre-la-montre final, qui commence avec une montée, avant de redescendre vers Eibar. Je pense que les étapes 2 et 5 seront essentielles dans la lutte pour le classement général, avec soit un final en altitude, soit juste après une montée. La course est connue pour ses étapes difficiles et chaque jour on doit être prêt. Nous ne disposons pas de l’équipe favorite pour contrôler la course, donc nous devrons voir quelle est notre position après ces étapes clés. Globalement je suis curieux de voir comment les choses vont se dérouler". 

Pour sa 56ème édition, le Tour de Pays Basque est donc resté fidèle à un parcours montagneux, où les grimpeurs seront rois. Il n’y aura qu’une seule véritable arrivée au sommet, mardi, à l’Alto de Garrastatxu (2ème catégorie, 2,7 km à  11,67 %), mais on retrouvera chaque jour un minium de cinq montées à franchir. L’autre moment phare de cette Vuelta devrait être vendredi, à l’occasion de la cinquième étape, avec l’Alto de Usartza (5,4 km à 8,24 % de moyenne). Une fois passée cette ascension les coureurs n’auront alors plus que deux kilomètres pour rejoindre l’arrivée. Si jamais au terme de cette étape rien n’est encore décidé pour le classement général, il restera alors l’ultime journée et son contre-la-montre individuel de 16,5 km autour d’Eibar. Un chrono qui à mi-parcours grimpera pendant 5 km à environ 10 % de moyenne. 

Eurosport retransmettra le Tour du Pays Basque, avec une prise d’antenne tous les jours à partir de 15h30. 

 

 

Voici les six étapes de la Vuelta al País Vasco  :

 

  • Lundi 4 avril, 1ère étape : Etxebarria / Markina-Xemein (144 km)
  • Mardi 5 avril, 2ème étape : Markina-Xemein / Baranbio-Garrastatxu (Amurrio) (174,3 km)
  • Mercredi 6 avril, 3ème étape : Vitoria-Gasteiz / Lesaka (193,5 km)
  • Jeudi 7 avril, 4ème étape : Lesaka / Orio (165 km)
  • Vendredi 8 avril, 5ème étape : Orio / Arrate (Eibar) (159 km)
  • Samedi 9 avril, 6ème étape, contre-la-montre individuel : Eibar / Eibar (16,5 km)

 

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!



03/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres