www.ivanbassodailyblog.com

Ivan Basso Daily Blog

Un nouveau défi nommé Vuelta

TT.jpg

Après une petite pause en famille, Ivan reprend du service avec la Tinkoff à l’occasion du Tour d’Espagne qui démarre ce samedi à Ourense. Il y a quelque jours il était directeur sportif sur la Vuelta Burgos, où il avait mené Alberto Contador à la victoire. El Pistolero, qui après avoir prématurément dû laisser le Tour de France sur blessure, veut à présent briller sur ses terres : "À la Vuelta mon objectif est de me battre pour la victoire. Nous verrons si nous pouvons y parvenir car je vais devoir affronter des adversaires très forts, avec des équipes très puissantes. Nous allons prendre la course au jour le jour et j’espère que j’aurai un peu plus de chance que sur le Tour. Je veux rendre heureux les supporteurs, à la Vuelta l’affection du public a toujours été incroyable et c’est quelque chose que je me réjouis de revivre. De plus ce sera mon dernier grand tour avec la Tinkoff et je voudrais finir de la meilleure des façons". 

L’espagnol reconnait néanmoins partir un peu dans l’inconnu sur sa condition : "Je n’ai pas eu beaucoup d’occasions de tester ma forme, il n’y a pratiquement eu que Burgos. Mais cette course reste très différente de la Vuelta, en termes de jours de course et du niveau des participants. Depuis je me suis concentré sur la récupération et des entraînements de qualité. L’abandon du Tour a été un moment particulièrement difficile car c’était mon objectif numéro un de l’année. Cela me revient vraiment souvent en tête et c'est difficile psychologiquement. Ce fut aussi dur physiquement parce qu'au début je ne pouvais pas m'entraîner et ça m'a forcé à surveiller de près mon alimentation. Mais quand j’ai repris la compétition ça a été mieux".

Sur cette 71ème édition de la Vuelta, le tracé sera à comme son habitude axé sur la montagne. C’est un contre-la-montre par équipes de 27,8 km qui ouvrira la compétition mais ensuite les coureurs affronteront pas moins de douze étapes de moyenne et haute montagne, dont une arrivée en France, sur le mythique col hors-catégorie de l'Aubisque. Alberto apprécie le menu proposé : "C’est un parcours typique, avec beaucoup d’arrivées courtes et explosives, un peu comme les classiques. Et ça peut devenir compliqué si on a un jour sans ou des rivaux qui sont plus explosifs. Cela ne va pas être simple à gérer, mais dans l’ensemble j’aime ce parcours car il est conçu pour donner du spectacle". 

Et Alberto se réjouit également de l’opposition qu’il va rencontrer. Car si le vainqueur sortant Fabio Aru ne sera pas là, sur sa route il retrouvera le gagnant de la Grande Boucle en juillet dernier, Christopher Froome (Sky), ainsi que le troisième, Nairo Quintana (Movistar) : "Ce qui me fait plaisir c’est que comme chaque année, les favoris du Tour sont sur la Vuelta, le niveau est très élevé et c’est une grande motivation. Mais ce ne sera pas une revanche du Tour, la Vuelta est une autre course et je repars de zéro. J’espère juste commencer sur un meilleur pied que sur le Tour".

En France Alberto Contador avait partagé l’équipe avec Peter Sagan, mais cette fois-ci il aura huit hommes à son entière disposition, avec : Daniele Bennati, Manuele Boaro, Michael Gogl, Jesùs Hernandez, Robert Kiservloski, Sergio Paulinho, Ivan Rovny et Yuri Trofimov. Tous sont prêts à relever le défi Vuelta et Alberto s’en félicite : "Nous aurons une équipe Tinkoff très équilibrée, entre jeunesse et expérience, avec beaucoup de coureurs qui connaissent déjà la Vuelta. Il y a de très bon coureurs pour le contre-la-montre par équipes et la montagne. Mais ce qui est fondamental c’est qu’il sont tous très motivés". 

Le Tour d’Espagne sera diffusé chaque jour sur Eurosport.

 

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!



17/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres