www.ivanbassodailyblog.com

Ivan Basso Daily Blog

Ivan : "Mango était une personne fantastique"

Mango.jpg

 

Depuis Gran Canaria, où il est en stage avec la Tinkoff, Ivan a appris hier la triste nouvelle du décès du chanteur italien, Pino Mango. Ivan était fan de longue date de l’artiste et entre eux une belle amitié était née. Malheureusement dimanche soir, alors qu’il était en plein concert, Mango, qui avait eu 60 ans en novembre dernier, a été victime d’un infarctus. 

Dans la Gazzetta de ce mardi, Ivan lui rend hommage : 

 

"Trouver les mots pour se souvenir d’un ami qui s’en va n’est pas facile. Pino et moi nous nous sommes connus en 2004 à la Gazzetta et en très peu de temps s’est instaurée une très belle relation, d’amitié. Mango était une personne fantastique, magnétique, positive, qui transmettait amour et enthousiasme : autour de lui c’était comme si il se créait une traînée d’affection. Un caractère qui se reflétait dans ses chansons. De tous ses albums j’ai trois copies : une de collection, une pour écouter et une téléchargée dans l’Iphone. 

Avec nos professions, un peu de tzigane, ce n’était pas facile de se voir : cependant, deux ou trois fois par an, cela arrivait. Quand il avait un concert ou quand il venait en studio d’enregistrement à Milano. Les appels, en revanche, étaient beaucoup plus fréquents. La dernière fois c’était quand est né Tai, mon quatrième enfant (le 26 novembre) et nous nous sommes laissés avec la promesse de nous revoir..."

 

 

https://static.blog4ever.com/2014/01/760959/artfichier_760959_3691994_201404272317571.png

 

"Trovare le parole per ricordare un amico che scappa via non è facile. Io e Pino ci siamo conosciuti nel 2004 in Gazzetta e in breve tempo s’è instaurato un rapporto bellissimo, di amicizia. Mango era una persona fantastica, magnetica, positiva, che trasmetteva amore ed entusiasmo: attorno a lui è come se si creasse una scia d’affetto. Un carattere che si rispecchiava nelle sue canzoni. Di tutti i suoi album ho tre copie: una da collezione, una da ascoltare e una scaricata sull’iPhone. 

Con le nostre professioni, un po’ da zingari, non era facile vedersi : però, due o tre volte all’anno, capitava. Magari quando aveva un concerto o quando veniva in sala di registrazione a Milano. Le telefonate, invece, erano molto più frequenti. L’ultima volta è stata quando è nato Tai, il mio quarto figlio (il 26 novembre) e ci siamo lasciati con lo promessa di rivederci..."

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!



09/12/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres