www.ivanbassodailyblog.com

Ivan Basso Daily Blog

Micaela : "Ivan a un mental unique"

MIB.jpg

 

Mon interview à Micaela, parue sur l'ancien blog, le 26 novembre 2013

 

 

"Derrière un grand homme il y a un grand couple. Quand je pense à Micaela il m’est naturel de nous imaginer comme une seule personne : vraiment je n’arrive pas à concevoir ma vie sans elle, je crois que je ne serais pas du tout la personne et le cycliste que je suis. Et cent livres ne suffiraient pas pour contenir de tout ce que je ressens pour elle". Quand Ivan parle de sa femme Micaela, son cœur bat encore plus fort que lorsqu’il est en pleine montée sur son vélo. Micaela allie simplicité et discrétion, mais dans l’ombre elle a toujours été aux côtés de notre Champion. Un amour qui s’est solidifié au fil du temps et des épreuves et qui s’est agrandi avec Domitilla, Santiago et Levante. Derrière chaque coup de pédales d’Ivan, il y a cette force familiale. Une famille si spéciale et attachante.

Pour l’anniversaire d’Ivan, Micaela a accepté de nous ouvrir les portes de leur intimité.

 

 

- Tu vis avec Ivan depuis plus de dix ans maintenant et vous avez trois enfants, Domitilla, Santiago et Levante. Ivan ne manque jamais une occasion de rendre hommage à sa famille, "c’est ma force", a-t-il encore récemment déclaré. De ton côté, que t’a apporté Ivan ?

Il me donne tout ce qu’une femme voudrait.

 

 

 - Quelle est la plus grande qualité et le plus grand défaut d’Ivan mari et papa ?

Il a beaucoup de qualité : il est bon, gentil, toujours prêt à m’écouter et à me conseiller. Il est présent lors des problèmes des enfants, il aime jouer et plaisanter avec eux. Mais la chose la plus belle c’est sa présence constante lors de ses moments libres avec nous. Cependant vient maintenant le défaut, il est très très très désordonné. J’ai renoncé à ranger son désordre.

 

 

- Et chez l’Ivan cycliste, qu’est-ce que tu apprécies le plus et qu’est-ce que tu apprécies le moins ?

J’aime sa détermination et le fait qu’il aille toujours de l’avant avec le sourire et l’envie de gagner... En revanche je n’aime pas le regarder quand il affronte les descentes.

 

 

- Après une course, lorsqu’Ivan rentre à la maison, le cyclisme est mis de côté ou c’est un de vos sujets de conversation avec toi et les enfants ?

Travail est travail, on n’en parle toujours, il nous raconte ce qu’il a fait, ses sensations, les obligations professionnelles, les joies et les douleurs du métier. C’est normal de vivre avec lui chaque moment.

 

 

-  En 2011 Ivan a publié son autobiographie, "In Salita Controvento", dans laquelle il explique l’importance que tu as eue durant sa suspension et comment tu l’as aidé à se remettre en selle. Tu as eu peur de ne jamais retrouvé l’Ivan que tu avais toujours connu ?

Non, j’étais sûre qu’il se serait relevé. Il a un mental unique.

 

 

- Le cyclisme apparaît encore comme un sport très masculin, tu as réussi à trouver ta place dans ce milieu et notamment à la Cannondale ?

Moi j’aime le suivre à ma façon... Silencieusement mais toujours proche de lui.

 

 

- Parmi toutes les victoires d’Ivan, quelle est celle qui t’a le plus marqué ?

Bien sûr il y a l’arrivée au Zoncolan en 2010. Mais l’arrivée à Verona avec l’étreinte à trois entre Ivan, Domitilla et Santiago est inoubliable.

 

 

- Ivan dit qu’il veut continuer à courir encore au moins deux ans. Ça te fait plaisir ou tu aimerais qu’il arrête ?

Il doit faire ce qui lui plaît le plus. Si courir le rend heureux, alors c’est normal qu’il continue.

 

 

- Comment imagines-tu l’après carrière d’Ivan ? Toujours dans cyclisme ?

Il fera certainement quelque chose dans le cyclisme.

 

 

- Vous avez deux garçons. Tu aimerais les voir courir en vélo comme leur papa ?

Santiago joue au football et Levante l’imite déjà bien. Ce qui est important c’est de les voir heureux.

 

 

- Quelle est la devise qui résume le mieux Ivan ?

Le vélo enseigne ce qu’est l’effort, ce que signifie monter et descendre, pas seulement des montagnes mais aussi dans les joies et les peines, il apprend à vivre. Le cyclisme est un long voyage à la recherche de soi-même.

 

- Un petit message pour les lecteurs du blog ?

Merci pour l’affection que chaque jour vous nous offrez, vous les très fidèles, qui êtes toujours restés proches d’Ivan.

 

 

(Un grand merci du cœur à Micaela pour sa disponibilité et sa gentillesse)

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!



04/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres