www.ivanbassodailyblog.com

Ivan Basso Daily Blog

Parlons climat

Corsa 10.jpg

Et si on parlait climat ? Tel a été le thème de la 23ème assemblée de l’Association Italienne des Médecins du Cyclisme (AIMEC), qui s’est réunie vendredi et samedi à Solbiate Olona en Lombardie. Au programme, des échanges, des débats, des rencontres, avec notamment une table ronde sur les stratégies pour réduire les risques des conditions climatiques extrêmes, qui s’est tenue hier matin et à laquelle Ivan était présent. À cette table ronde, menée par le journaliste Pier Augusto Stagi, ont également participé le président des coureurs italiens, Cristian Salvato, ainsi que le coureur de la Lampre-Merida Filippo Pozzato, le directeur sportif Alberto Volpi, le juge de course Mirco Monti, et Mario Zorzoli, responsable médical de l’UCI, Sébastien Racinais, médecin au Qatar, et Federico Schena, spécialiste du ski de fond. Pendant plus d’une heure chacun a parlé de son expérience personnelle, donné des conseils, ou encore exprimé des propositions pour améliorer la manière d’appréhender les fortes chaleurs ou le grand froid pendant l’effort. 

Ivan a de son côté souligné "l’absolu nécessité de statuer sur un règlement unique avant d’entreprendre quel que parcours que ce soit. Un accord de base discuté et pleinement partagé entre toutes les composantes qui donnent vie au cyclisme : les coureurs, les équipes, les organisateurs…" Cela permettrait ainsi d’éviter des situations polémiques comme lors de l’étape annulée du Giro 2013, ou les étapes du Gavia et du Stelvio lors du Giro de cette année, qui s’étaient toutes deux déroulées sous la neige et qui avaient ensuite donné lieu à d’âpres discussions entre les partisans de l’annulation et ceux qui jugeaient bon de continuer la course. Les participants aux débats ont tous approuvé le fait qu’il serait bien de connaître à l’avance les parcours alternatifs aux étapes à risques et susceptibles d’être modifiées dans les grands tours, afin de pouvoir aller les reconnaître. 

Mais l’an prochain Ivan aura lui peut-être une autre manière d’appréhender le froid, avec son équipe Tinkoff-Saxo il vient d’escalader le Kilimandjaro. Une nouvelle expérience qui a été riche en découvertes : "Au dessus des 3500/4000 mètres les difficultés augmentent et je ne parle même pas au-delà des 4000, ce sont des sensations extrêmes pour la tolérance à l’effort. Nous avons marché 8 à 10 heures par jour, il faisait très froid, avec des températures jusqu’à moins 20, moins 25, et le tout réuni a rendu la chose difficile mais très spéciale. Le but était de raisonner pour l’ensemble du groupe et pas seulement pour soi, d’atteindre le sommet non pas seul mais en équipe". L’hiver est maintenant à nos portes mais Ivan a le moral au beau fixe et le coeur ensoleillé, prêt à entamer une nouvelle saison que l’on espère…sans nuage. 

 

 

 

 

FORZA IVAN !!!!!



16/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres